Décentralisation/ Gouvernance locale

Le ministre de l’Administration territoriale a clos sa tournée nationale de prise de contact avec les conseillers régionaux élus

Le ministre Awaté Hodabalo (2è de la droite) lors de son adresse
Le ministre de l’Administration territoriale a clos sa tournée nationale de prise de contact avec les conseillers régionaux élus

Du 4 au 8 juin derniers, le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et du Développement des Territoires, Col Hodabalo Awate, a effectué une tournée nationale de prise de contact avec les conseillers régionaux élus, le 29 avril dernier. Cette tournée, qui a démarré à Dapaong, a connu son épilogue, samedi, avec l’étape de Tsévié, dans la préfecture de Zio, qui a mobilisé les élus régionaux de la Maritime. L’objectif est de les renseigner sur les questions liées à leur nouveau statut, avant la prise de leur fonction. Ceci, afin de leur permettre d’accomplir avec efficacité et efficience leur mission de promotion du développement local.

Le ministre Awate (à droite) remet un lot des livrets de la constitution au préfet de Zio.

C’est la ville de Tsévié qui a accueilli, samedi, les 49 conseillers régionaux élus, le 29 avril dernier, pour le compte de la Région Maritime. Cette rencontre qui boucle la tournée nationale de prise de contact entreprise, depuis le 4 juin dernier, par le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et du Développement des Territoires, Col Hodabalo Awate, fait suite à celle de Dapaong, Kara, Sokodé et Atakpamé. Elle marque une étape importante dans la mise en place des Conseils régionaux et l’élection des membres du sénat. Il s’est agi pour le ministre de transmettre les félicitations du chef de l’Etat aux conseillers régionaux élus, pour leur engagement en faveur du développement de leurs régions respectives, mais aussi de réaffirmer l’engagement du gouvernement à les accompagner dans leur noble mission, celle de garantir le développement local. L’objectif du périple du ministre est aussi de préparer les conseillers régionaux à l’élection et l’installation de leur bureau exécutif qui sera composé notamment, d’un président, de quatre vice-présidents et de deux rapporteurs, conformément à l’article 274 de la loi relative à la décentralisation et aux libertés locales.

Vue partielle des conseillers régionaux de la Maritime

L’élection des conseillers régionaux constitue une étape cruciale dans la mise en place du Sénat

A l’ouverture de la séance, le ministre Awaté a réitéré ses félicitations aux conseillers régionaux, pour leur forte mobilisation, démontrant leur adhésion à la vision politique et du développement du président de la République. En faisant un résumé de l’aperçu général sur les fondamentaux d’un conseil régional, le ministre s’est appesanti sur la mission de ce conseil qui consiste à mener des actions pour le développement local, conformément à l’article 7 de la loi relative à la décentralisation et aux libertés locales : « les collectivités territoriales ont pour mission la conception, la programmation et l’exécution des actions de développement d’intérêt local de leur ressort territorial, en particulier dans les domaines économique, social et culturel ». Selon lui, le socle de la décentralisation est la loi. Tout conseil régional a l’obligation d’observer la Constitution de la 5e République, les lois et les règlements relatifs à la décentralisation, a-t-il dit. Pour le ministre, l’élection des conseillers régionaux constitue également une étape cruciale dans la mise en place du Sénat. « Vous serez appelés, dans les tous prochains jours, à élire une partie des membres du Sénat, notamment les deux tiers (2/3) des sénateurs, conformément aux dispositions de l’article 10 de la loi N°2024-005 du 06 mai 2024, portant Constitution de la République Togolaise, le tiers restant à désigner revient au président du Conseil », a-t-il fait remarquer. A cet effet, un lot d’exemplaires de livrets portant Constitution de la 5e République togolaise, a été remis au préfet de Zio, M. Kadevi Kodjo Etse, en vue d’une large diffusion et de l’application de la nouvelle loi fondamentale en vigueur au Togo.

Le conseiller régional exerce une fonction gratuite

Egalement pour permettre aux élus régionaux d’exercer pleinement leur fonction, la séance de prise de contact a donné l’occasion à l’Agence nationale de formation des collectivités territoriales (ANFCT) et à la Direction de la Décentralisation et des Collectivités locales (DDCL) d’offrir une diversité de formations aux participants notamment, sur la conception, la planification et le suivi des projets de développement, l’élaboration du budget. Deux communications ont été présentées, à cet effet. La première sur « Les conseillers régionaux et les élections de leurs bureaux exécutifs » a été développée par le directeur de la DDCL, M. Essossinam Pali, qui a rappelé les compétences d’une région et le rôle du conseiller régional « qui n’est pas un fonctionnaire ni un employé. Il exerce une fonction gratuite ». M. Pali est d’ailleurs revenu sur les relations que l’élu régional doit entretenir avec le gouverneur qui est le représentant de l’Etat dans la région, en soumettant à son appréciation toutes les décisions qui seront prises pour le développement de la région. « L’ANFCT et la formation des conseillers régionaux » est l’intitulé du deuxième exposé animé par le directeur général de l’Agence nationale de formation des collectivités territoriales (ANFCT), M. Dodzi Komi Denyo. Partant de la présentation de son Agence, du plan spécial de renforcement de capacités mis en place, la communication a permis d’outiller les bénéficiaires, afin de leur permettre de planifier le développement de leur ressort territorial, a signifié M. Denyo. Selon lui, la séance a permis aussi de réfléchir au cadre de partenariat à définir pour la réussite de ce deuxième niveau de décentralisation.

Dans son mot de bienvenue, le préfet de Zio, M. Etsè Kodjo Kadevi, a fait savoir que l’élection des conseillers régionaux marque une phase importante dans la vie politique du Togo et une avancée significative qui témoigne de l’engagement continu du pays à renforcer sa démocratie.

Il est à signaler que cette tournée de prise de contact du ministre Awaté avec les conseillers régionaux de la Maritime à Tsévié s’est parachevée avec la visite des différents sites identifiés pour abriter les locaux des conseils régionaux et des gouvernorats.

Patouani BATCHAMLA

Décentralisation/ Gouvernance locale

A lire dans Décentralisation/ Gouvernance locale

Facebook