Microfinance

La Semaine Africaine de la Microfinance, une initiative pour renforcer l’accès aux services financiers

Le président Faure Gnassingbé entouré des bénéficiaires du FNFI en liesse.
La Semaine Africaine de la Microfinance, une initiative pour renforcer l’accès aux services financiers

L’inclusion financière est perçue comme un facteur essentiel de réduction de la pauvreté et de promotion de la prospérité partagée. Malheureusement, la majorité des pays africains ont un taux d’inclusion inférieur à 50% et la moitié en est à 20%. Pour redresser la pente et tendre vers l’inclusion financière, l’Afrique ne cesse de multiplier des stratégies et réformes, dans le but de favoriser le développement des entreprises, la création des emplois et la réduction des inégalités.

L’une des initiatives au niveau continental est l’organisation de la Semaine Africaine de la Microfinance (SAM). Un évènement majeur qui a lieu tous les deux ans et qui se veut une plateforme africaine unifiée d’échange sur les enjeux de la microfinance.

L’édition 2023 qui se tient, la semaine prochaine à Lomé, sera une occasion de plus pour professionnels et praticiens de la finance de discuter des défis et débattre des stratégies à mettre en place pour booster le secteur et accélérer la croissance économique. Le Togo compte également sur ses assises pour améliorer ses indicateurs qui affichaient un taux d’inclusion financière de 82,72% à 85,72% sur l’année en 2021, soit une hausse de 3 points de pourcentage. Une performance enregistrée, grâce à la politique réformatrice du chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé.

 

Microfinance

A lire dans Microfinance

Facebook