Volontariat

La cheffe du gouvernement a échangé avec le DG de France Volontaire

Le DG de France Volontaire, Yann Delaunay (milieu) lors de l'entrevue avec le PM Victoire Tomégah-Dogbé.
La cheffe du gouvernement a échangé avec le DG de France Volontaire

Le Premier ministre, Victoire Tomégah-Dogbé, s’est entretenu, dans la soirée de mardi 6 février 2024, à son cabinet à Lomé, avec le Directeur Général de France Volontaire, M. Yann Delaunay. Ce dernier a dit avoir effectué une visite d’information, afin de faire, à la cheffe du gouvernement, le compte rendu des conclusions du « grand rassemblement de 12 pays africains » tenu à Lomé sur le volontariat.

M. Yann Delaunay à l’issue de l’audience.

A l’issue d’une entrevue, 6 février 2024 à la Primature, avec le premier ministre, Victoire Tomégah-Dogbé, le DG de France Volontaire, M. Yann Delaunay, a confié lui avoir fait part des différentes communications qui ont meublé le rendez-vous des acteurs de 12 pays d’Afrique sur le volontariat. Selon lui, les échanges avec la cheffe du gouvernement ont également porté sur le renforcement des relations bilatérales entre la France et le Togo dans le domaine du volontariat. 

« C’est un honneur d’avoir été reçu par le Premier ministre. Je suis un opérateur de France Volontaire, qui entretient des relations anciennes et très étroites avec le Togo.  Aujourd’hui, à Lomé, nous avons tenu un grand rassemblement de 12 pays d’Afrique, pour le développement du volontariat dans les pays africains. Il est extrêmement important pour moi de partager avec Son Excellence, les enseignements du travail que nous avons mené au cours de la rencontre et aussi de voir comment renforcer les liens entre le Togo et la France sur le volontariat », a-t-il souligné.

Selon lui, le premier sujet primordial, lorsqu’il s’agit du volontariat, est celui de « l’engagement » et « la place des jeunes dans la cité ». En cela, l’hôte du Premier ministre a salué les efforts du Togo, en matière du volontariat qu’il a développé, avec des résultats spectaculaires, salués par tous les partenaires. « Au Togo, c’est un système vraiment extraordinaire d’accompagnement avec les volontaires, qui veulent s’engager dans la vie de la cité. Le volontariat c’est aussi travailler sur des compétences pour pouvoir accompagner les projets qui peuvent mobiliser les ressources des jeunes », a-t-il souligné.

Le DG de France Volontaire n’a pas manqué de relever les multiples avantages tirés par les jeunes volontaires. Il a fait cas des expériences d’échanges et de partages déjà engrangées entre les Togolais et les Français.

« Le volontariat, c’est aussi une expérience de mobilité au sein d’un territoire, d’un pays, d’un continent et à l’international. Ceci permet aux jeunes Togolais de venir en France et des jeunes Français de venir au Togo. C’est un investissement, une ouverture au monde, à laquelle la France est très attachée », a fait valoir MPour finir, M. Yann Delaunay a dit avoir évoqué d’autres sujets, notamment la décentralisation et des questions liées aux grands projets ambitieux entamés par le Togo, depuis quelques années, pour son développement. « Avec le Premier ministre nous avons discuté de comment contribuer aux grandes priorités de la politique nationale et de la décentralisation. Notre conviction est de rééquilibrer ces échanges et de donner davantage des opportunités aux jeunes Togolais de venir faire des missions en France. Nous sommes persuadés aussi que la mobilité qui se situe au sein du continent peut être un grand catalyseur du développement et de complémentarité », a-t-il laissé entendre.

Mireille Dédé BENISSAN

Volontariat

A lire dans Volontariat

Facebook