Coopération

Le Togo et l’Allemagne définissent de nouvelles orientations pour un lendemain bénéfique

Le ministre conseiller Simféitchéou Pré (2e de la droite) ouvre les négociations
Le Togo et l’Allemagne définissent de nouvelles orientations pour un lendemain bénéfique

Les négociations intergouvernementales sur la coopération au développement entre le Togo et l’Allemagne ont été ouvertes, le 30 novembre 2023, à l’hôtel Sarakawa. Ces discussions présidées par le ministre conseiller du président de la République, Simféitchéou Pré, visent à faire l’état des lieux de la coopération entre les deux parties et à définir de nouvelles orientations pour un lendemain bénéfique entre les deux pays.

Les principaux acteurs de la chaine de développement.

Les efforts de réformes engagées par le Togo ont été couronnés, en 2018, par son adhésion au sein du groupe restreint des pays africains les plus réformateurs, retenus dans le programme Compact With Africa du G20. C’est un partenariat qui permet d’attirer et de rendre plus importants les investissements privés, tout en générant des emplois en Afrique et au Togo, en particulier. Cette politique de développement économique et social a permis au pays d’entrer dans le cercle vertueux des économies à forte croissance. Fort de cet engagement, le Togo mène, depuis le 30 novembre 2023, des négociations intergouvernementales sur la coopération au développement avec l’Allemagne. Ces rencontres périodiques traduisent l’engagement renouvelé de l’Allemagne à accompagner le Togo, dans la mise en œuvre de ses actions pour un développement économique et social harmonieux, inclusif et durable. Elles se veulent également une occasion pour les deux parties d’échanger sur l’état de la coopération bilatérale. Spécifiquement, ces négociations de deux jours ont pour objectifs de faire le bilan de cette coopération et de définir des perspectives pour consolider ces liens, dans l’intérêt des deux peuples.

Le Togo mettra en œuvre les futurs engagements

Au lancement des discussions, le ministre-conseiller du chef de l’Etat, Simféitchéou Pré, s’est réjoui de l’excellence des relations de coopération entre l’Allemagne et le Togo, fruit d’une longue tradition d’amitié et de fraternité qui s’adapte aux enjeux et défis du moment. Selon le ministre Pré, ce partenariat repose sur la dynamique de la transformation structurelle de l’économie togolaise, dans l’objectif ultime est de soutenir la création massive d’emplois et de richesses. Il s’articule, en effet, autour des axes d’intervention en lien avec les priorités nationales, à savoir : l’amélioration du climat des affaires et des investissements, le renforcement de la transformation agro-industrielle et ses chaines de valeurs, comme moteurs de croissance et de création d’emplois, la promotion de la bonne gouvernance et le développement des territoires comme leviers de croissance inclusive.

Dans ce contexte, a indiqué M. Pré « les présentes négociations revêtent un intérêt capital. En effet, elles permettront aux deux parties de discuter des prochains engagements pour le cycle de programmation à venir. » Il a réitéré la gratitude du gouvernement à l’Allemagne et sollicité son appui supplémentaire dans l’exécution de la nouvelle phase du programme, rassurant que le gouvernement togolais ne ménagera aucun effort pour assurer une mise en œuvre réussie des engagements qui seront pris à l’issue des présentes négociations.

Le ministre pré a rendu un hommage déférent au président de la République, « pour son leadership dans la planification et le pilotage des actions de développement de notre pays et dans la lutte efficace contre le terrorisme sous toutes ses formes ».

Contribuer au bien-être des populations

Pour sa part, la directrice de la division Afrique de l’Ouest II au ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement (BMZ), Dr Silvia Morgenroth, a salué la tenue de ces négociations pour « faire l’état des lieux de la coopération, voir ensemble les acquis ainsi que les défis, décider des perspectives que nous souhaiterions donner au programme dans notre engagement commun et de contribuer au bien-être et à la prospérité de la population togolaise ». Après deux ans et demi de partenariat pour les réformes, elle s’est dit fière des progrès accomplis dans le domaine de la bonne gouvernance et du développement des territoires.  

Le dynamisme de la coopération entre le Togo et l’Allemagne se traduit par un portefeuille en cours estimé à 484,59 millions d’Euros, soit environ 318 milliards de FCFA, sur la période de 2014 à 2025. Dans ce sens, le 21 novembre dernier, le chef de l’Etat était à Berlin, en Allemagne, dans le cadre du G20 du Compact With Africa, pour renforcer les liens de cette coopération.

Zeus POUH-PEKA

Coopération

A lire dans Coopération

Facebook