Investissement Economique

La 1e édition du Forum d’Investissement de la CEDEAO se tiendra les 4 et 5 avril 2024 à Lomé

M. George Agyekum Donkor a remercié les chefs d'Etat de la région pour leurs conseils et appuis.
La 1e édition du Forum d’Investissement de la CEDEAO se tiendra les 4 et 5 avril 2024 à Lomé

La Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC) organise, les 4 et 5 avril 2024 à Lomé, la première édition du Forum d’investissement de la CEDEAO, autour du thème : « Transformer les communautés de la CEDEAO dans un environnement difficile ». Cet évènement majeur, porté à la connaissance des médias et du public le 24 janvier 2024, veut mettre l’accent sur le potentiel de transformation du partenariat public-privé, pour stimuler la croissance économique et améliorer le niveau de vie des communautés de la région.

M. Sani Yaya appelle les entrepreneurs investisseurs, décideurs politiques à prendre part à ce forum.

Les défis économiques mondiaux résultant des tensions sociales et géopolitiques ont considérablement perturbé les activités génératrices de revenus, en particulier dans des secteurs tels que l’agriculture, les infrastructures, l’énergie et les soins de santé. Certains Etats membres de la CEDEAO ont connu une trajectoire d’inflation à deux chiffres, entraînant une croissance économique plus faible, des termes de l’échange défavorables, des déficits de la balance des paiements et un épuisement des réserves internationales des banques centrales, poussant ainsi les pays au bord du surendettement.

A cet effet, le Forum d’Investissement de la CEDEAO 2024 (EIF) est organisé par la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC), en partenariat avec le gouvernement du Togo et celui de l’Inde, à travers l’India Exim Bank. Il constituera une plateforme stratégique pour les partenaires en développement et les parties prenantes opérant dans la sous-région de se connecter et de promouvoir les opportunités d’investissement dans les secteurs clés des Etats de la CEDEAO, en mettant l’accent sur la stimulation de la pauvreté dans la sous-région. Il mettra en évidence le fort potentiel d’investissement de l’Afrique de l’Ouest, présentera une réserve de projets et de programmes de développement des secteurs privé et public, et facilitera les partenariats et les échanges pertinents en matière d’investissement.

Un des moyens pour améliorer le climat d’investissement

Selon le président du conseil d’administration de la BIDC, George Agyekum Donkor, ce forum a été identifié comme un des moyens phares pour améliorer le climat d’investissement dans la région, créer des opportunités de croissance économique inclusive et durable et renforcer la résilience aux chocs et menaces mondiales.  « Spécifiquement, il y aura des discussions sous forme de panels, des réunions à valeur ajoutée et le réseautage. L’objectif est de sensibiliser sur le fort potentiel d’investissement dans la région, de faciliter les partenariats d’investissement entre les acteurs clés opérant dans l’espace, de fournir une plateforme de discussion sur des questions essentielles telles que la sécurité alimentaire, le développement des infrastructures, le changement climatique et la création d’emplois. Ce forum servira également de cadre d’échanges d’idées, de partages des meilleurs pratiques et de mise en relation des investisseurs et des promoteurs », a laissé entendre M. Donkor.

Le Togo jouera son rôle pour maximiser l’impact de ce forum

Officiels en photo de groupe devant la plaque du forum

Dans son intervention, le ministre de l’Economie et des Finances, gouverneur de la BIDC au Togo, Sani Yaya, a indiqué qu’au fil des ans, le Togo a participé activement à diverses initiatives visant la promotion de l’intégration économique, de la paix et de la stabilité dans la région. Selon lui, l’engagement du Togo en faveur de la croissance et du progrès des Etats membres de la CEDEAO est à l’image de la conviction que la coopération régionale est un catalyseur du développement durable. « En ce jour où, ensemble avec la BIDC, nous organisons le Forum d’investissement de la CEDEAO, nous renouvelons notre engagement à œuvrer inlassablement au développement de la sous-région, qui servira d’instrument de réduction de la pauvreté. Le présent événement constitue pour nous l’occasion de contribuer de manière significative aux objectifs de la CEDEAO, consacrés par sa Vision 2050 », a souligné le ministre Yaya. Il a rassuré de l’engagement du Togo à créer un environnement propice à l’innovation, aux investissements et à la promotion du développement durable. Le Togo, précise-t-il, jouera son rôle pour maximiser l’impact de ce Forum et l’établir comme un moyen de dialogue et de collaboration qui façonnera l’avenir de la sous-région.

La ministre de l’Economie, du Plan et du Développement de la Côte d’Ivoire, présidente du Conseil des Gouverneurs de la BIDC, Nialé Kaba, a saisi cette occasion pour féliciter la haute direction et la banque pour cette initiative louable, qu’elle espère, occupera la place qu’il mérite dans les calendriers annuels de l’institution. Son souhait est que la BIDC continue à s’illustrer dans le financement des projets de création d’infrastructures d’intégration régionale et de développement dans les secteurs public et privé. Mme Kaba a rappelé que la Banque a investi près de 4 milliards de dollars US à ce jour et jeté les bases d’un développement durable des Etats membres de la CEDEAO dans les domaines des infrastructures, du développement rural, de l’industrie, de l’éducation et des services.

La cérémonie de lancement de ce forum a pris fin par le dévoilement du logo d’investissement de la CEDEAO.

Komla GOKATSE

 

Investissement Economique

A lire dans Investissement Economique

Facebook