Innovation Agricole

Afreximbank et FARA récompensent les premiers lauréats des AFRICA Awards 

Remise du chèque de la cérémonie des FARA Awards
Afreximbank et FARA récompensent les premiers lauréats des AFRICA Awards 

La Banque Africaine d’Import-Export (Afreximbank) et le Forum pour la Recherche Agricole en Afrique (FARA) ont rendu public, dans un communiqué de presse, annoncé le 8 juillet 2024, les lauréats des premiers prix Afreximbank-FARA pour la recherche, l’innovation et la compétence en agriculture (AFRIQUE). Ces récipiendaires ont reçu leurs prix à Nassau, aux Bahamas, en marge des assemblées annuelles d’Afreximbank 2024 (AAM2024) et du Forum AfriCaribbean sur le commerce et l’investissement (ACTIF), qui ont eu lieu du 12 au 15 juin 2024.

Ces prix prestigieux récompensent des individus, des groupes ou des organisations établies qui ont apporté des contributions exceptionnelles à l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, de la génération de revenus, de la résilience et de la gestion des ressources naturelles en Afrique grâce à la recherche, à l’innovation, à l’agripreneuriat et au plaidoyer politique dans le domaine de l’alimentation et de l’agriculture.

Les AFRICA Awards, dont les premiers lauréats ont été récompensésà Nassau, aux Bahamas, en marge des assemblées annuelles d’Afreximbank 2024 (AAM2024) et du Forum AfriCaribbean sur le commerce et l’investissement (ACTIF),comprennent trois catégories : le Prix d’excellence en recherche en Afrique, le Prix de l’entrepreneuriat basé sur l’innovation et le Prix des politiques impactantes et fondées sur des données probantes.

Le processus de sélection des AFRICA Awards est supervisé par un comité de sélection indépendant composé d’experts mondialement reconnus.

A l’issue d’un processus de sélection très compétitif, le FARA et Afreximbank sont heureux d’annoncer les deux lauréats des AFRICA Awards 2024.

Il s’agit de Umezuruike Linus Opara, récipiendaire du Prix d’excellence en recherche en Afrique.il a été choisi en reconnaissance de sa contribution au développement et à la validation d’une nouvelle approche intégrée de la chaîne de valeur pour la recherche et l’innovation après récolte, une culture à la fois. Son travail est acclamé pour réduire les pertes après récolte, améliorer la valeur ajoutée et connecter la production aux marchés africains locaux, régionaux et internationaux.

De plus, le professeur Opara est reconnu pour sa contribution au renforcement des capacités de recherche et d’innovation de l’Afrique dans le domaine de la science et de la technologie post-récolte grâce à des recherches de pointe, à la création de nouvelles connaissances et au mentorat de jeunes chercheurs exceptionnels.

Il est un professeur distingué et titulaire de la chaine de recherche sud-africaine sur la technologie post-récolte, Faculté des sciences agricoles, Université de Stellenbosch, Afrique du Sud. Le professeur Opara est titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise en ingénierie de l’Université du Nigéria à Nsukka, ainsi que d’un doctorat de l’Université Massey de Nouvelle-Zélande. Le professeur Opara a publié de nombreux articles, est un chercheur très cité et a reçu plusieurs autres prix prestigieux.

Augmenter les investissements que les pays africains

Le Prix des politiques impactantes et fondées sur des données probantes est décerné au professeur Richard Mkandawire. Ce récipiendaire est récompensé pour son rôle fondateur dans la conceptualisation du CAADP et la catalyse de sa domestication dans les pays africains. Le CAADP est reconnu pour avoir attiré l’attention et augmenté les investissements que les pays africains consacrent à l’agriculture.

Le professeur Mkandawire a toujours et vigoureusement plaidé en faveur de processus politiques inclusifs et étayés par des données probantes. Il a catalysé des partenariats très productifs entre analystes politiques, décideurs politiques, secteur privé, institutions du savoir et autres acteurs du système alimentaire et agricole. Ces partenariats ont joué un rôle déterminant dans l’amélioration de l’environnement politique nécessaire pour conduire la transformation agricole de l’Afrique.

Le professeur Mkandawire est titulaire d’un doctorat en études de développement et d’une maîtrise en vulgarisation agricole de l’Université d’East Anglia, au Royaume-Uni. Il est également titulaire d’une maîtrise en sociologie rurale de l’Université du Missouri, aux États-Unis. Il a publié de nombreux articles sur la politique de développement agricole et les domaines connexes et a reçu plusieurs autres prix notables. Il est directeur Afrique de l’Alliance pour le partenariat africain ; Président de la Commission nationale de planification du Malawi et ancien chef du Programme détaillé de développement de l’agriculture africaine (PDDAA) au NEPAD.

A l’issue de la remise des prix, le professeur Benedict Oramah, président et président du conseil d’administration d’Afreximbank, a déclaré que « la vulnérabilité de l’Afrique aux chocs climatiques exacerbe ses préoccupations en matière d’insécurité alimentaire et accroît l’urgence de la transformation structurelle de son secteur agricole. Elle doit accroître l’efficacité et la productivité, moderniser son agriculture et reconquérir sa position légitime d’exportateur net de produits agricoles ». Il a félicité les lauréats des premiers AFRICA Awards pour l’impact démontrable et innovant qu’ils ont sur l’agriculture.

 « En tant qu’institutions africaines de premier plan, Afreximbank et le FARA sont fiers de lancer ces prix très attendus et axés sur l’innovation qui honorent d’illustres Africains qui ont contribué à façonner l’avenir de l’alimentation et de l’agriculture du continent », s’est réjoui Dr Aggrey Agumya, directeur exécutif du FARA. Il souligné que les prix récompensent des contributions exceptionnelles dans les domaines de la recherche, de l’innovation, de la technologie, de l’entrepreneuriat et de la politique, conformément aux objectifs de l’Agenda 2063 de l’Union africaine : L’Afrique que nous voulons.

Moussouloumi BOUKARI

Afreximbank

La Banque africaine d’import-export (Afreximbank) est une institution financière multilatérale panafricaine chargée de financer et de promouvoir le commerce intra-africain et extra-africain. Depuis 30 ans, la Banque déploie des structures innovantes pour fournir des solutions de financement qui soutiennent la transformation de la structure du commerce africain, accélérant l’industrialisation et le commerce intra-régional, stimulant ainsi l’expansion économique en Afrique. Fervent partisan de l’Accord de libre-échange continental africain (ZLECAf), Afreximbank a lancé un système panafricain de paiement et de règlement (PAPSS) qui a été adopté par l’Union africaine (UA) comme plateforme de paiement et de règlement pour soutenir la mise en œuvre de l’Accord de libre-échange continental africain (ZLECAf). ZLECAf. En collaboration avec le Secrétariat de la ZLECAf et l’UA, la Banque met en place un fonds d’ajustement de 10 milliards de dollars américains pour aider les pays à participer efficacement à la ZLECAf.

FARA 

Le FARA est l’organisme continental suprême pour la recherche et l’innovation agricoles (R&I). Mandaté par la Commission de l’Union africaine (CUA), le FARA facilite les actions panafricaines visant à déployer efficacement la R&I afin d’augmenter la productivité et la compétitivité agricoles du continent afin de nourrir sa population en croissance rapide.

Innovation Agricole

A lire dans Innovation Agricole

Facebook