Médias - Droits de l'Homme

Les journalistes se forment à Notsè sur la prévention des conflits et la protection des droits de l’Homme

Les journalistes se forment à Notsè sur la prévention des conflits et la protection des droits de l’Homme

Un séminaire de formation et de sensibilisation à l’intention des journalistes des médias publics et privés du Togo, s’est ouvert ce lundi 14 octobre,à l’hôtel le Berceau à Notsè.

Cette rencontre qui a pour thème « Médias : Présentation des conflits et violences et protection des droits de l’Homme et de l’Enfant », est  organisée par la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication  (HAAC), en collaboration avec le Programme des Nations-Unies pour le Développement  (PNUD) et le Fonds des Nations-Unies pour l’Enfance  (UNICEF) La formation est destinée d’abord à sensibiliser les journalistes sur  le rôle clé qu’ils doivent jouer en faveur de la paix et de la protection des droits de l’Homme et ensuite les inciter à accomplir leurs fonctions de manière professionnelle, dans le respect de la déontologie et de l’éthique journalistiques.

Pendant quatre jours, les participants vont élargir leurs connaissances dans le domaine de la responsabilité des médias dans la prévention des conflits et des violences et la protection des droits de l’Homme et de l’enfant.  Les instruments nationaux et internationaux de prévention des conflits et des violences, le « projet de charte des médias pour la prévention des conflits et violences et la protection des droits de l’homme et de l’enfant au Togo » entre autres sont aussi au centre de l’atelier.

Le préfet de Haho, Tchangani AWO a, dans son mot de bienvenue, émis le vœu que ce séminaire aboutira à coup sûr des résultats concrets tout en amenant les professionnels des médias publics et privés à contribuer réellement à la prévention des conflits et à la préservation de la paix sociale, dans le souci de faire des journalistes des vecteurs de paix dans la cité.

L’adjoint au représentant Résident du PNUD au Togo, M. Macter FALL à, de son côté, énuméré les raisons qui sous-tendent les actions de son institution eu égard au rôle de la presse qui devient de plus en plus prépondérant pour donner l’information juste et vraie mais surtout pour jouer la fonction de veille stratégique ; car la liberté d’expression est l’un des fondements des droits et des libertés démocratiques, a-t-il martelé.

Quant à M. Ambroise KLEVOR, représentant le ministre de la Communication, des Sports et de l’Education à la Citoyenneté et au Civisme, il a mis l’accent sur les échanges et partages d’expériences des journalistes à ce séminaire tout en développant également leurs capacités d’analyse des causes profondes des conflits et des méthodes journalistiques de traitements spécialisés des questions de guerre et de gestion des conflits ainsi que les instructions de dialogue et de respect de la dignité humaine. Il a  transmis les gratitudes du ministre au PNUD et à l’UNICEF pour cet accompagnement nécessaire qu’ils assurent à la presse nationale et à ses acteurs.

Le président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication  (HAAC), M. Pitalounani TELOU qui préside les travaux, a profité de l’occasion pour appeler les professionnels des médias au respect scrupuleux des règles déontologiques et éthiques de leur métier. Il leur a rappelé  le code de déontologie des journalistes togolais, que le traitement des informations susceptibles de mettre en péril la société requiert du journaliste une grande rigueur professionnelle et au besoin une certaine circonspection.

 

Médias - Droits de l'Homme

A lire dans Médias - Droits de l'Homme