Politique

Présidentielle du 22 février 2020 : La HAAC en tournée dans les médias publics pour leur rappeler les fondamentaux de la profession

Photo de famille des membres de la HAAC et responsables de Togo-Presse
Présidentielle du 22 février 2020 : La HAAC en tournée dans les médias publics pour leur rappeler les fondamentaux de la profession

Le 22 février 2020, les Togolais en âge de voter se rendront aux urnes pour désigner leur président de la République. Dans ce cadre, les membres de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) une des parties prenantes au processus électoral, ont effectué, une tournée dans les médias de service public. Il était essentiellement question de rappeler aux responsables desdits médias la nécessité de veiller à l’accès équitable des candidats sur leurs antennes et dans leurs colonnes de publication.

Les membres de la HAAC se sont rendus respectivement à la Télévision Togolaise (TVT), à Radio Lomé et à Togo-Presse, où ils ont échangé avec les responsables de ces organes par rapport aux différentes innovations introduites dans la Constitution et le Code électoral.

A Togo-Presse, dernière étape de cette tournée, le président de la HAAC, M. Pitalounani Télou, a rappelé que les médias sont au cœur du processus électoral et les journalistes ont un rôle primordial à y jouer, notamment en donnant des informations justes et responsables.

Au terme des échanges, le responsable de la commission ad’hoc en charge des élections, M. Pierre Kasseré Sabi, a indiqué que l’objectif de cette tournée est de rappeler aux médias de service public, les dispositions qui ont été prises au niveau de la HAAC, conformément au Code électoral et surtout à la nouvelle Constitution en ce qui concerne la couverture de l’élection présidentielle. « Dans la nouvelle Constitution, il a été introduit deux innovations majeures. Il s’agit du vote à deux tours  et le vote de la diaspora », a souligné M. Sabi.

Conformément à ces innovations, la HAAC a pris certaines dispositions pour la couverture médiatique de cette élection. « Il y aura ce qu’on appelle les débats contradictoires dans les médias officiels, conformément à l’article 166 du Code électoral. Les débats auront pour cadre les locaux de la TVT. Pour le premier tour, chaque candidat ou son  représentant viendra présenter son programme de société et le débat sera synchronisé simultanément sur Radio Lomé, Radio Kara et sur 54 radios privées que nous aurons préalablement désignées. Si éventuellement, il y a  un second tour, les deux candidats en personne viendront défendre leur programme de société », a-t-il expliqué.

La seconde innovation, a expliqué M. Sabi, est relative au vote de la diaspora. Selon lui, conformément au Code électoral, les candidats sont autorisés à battre campagne dans les 6 pays où le vote aura lieu. Aussitôt après, ils enverront les éléments sonores qui vont être visionnés par la HAAC, avant leur diffusion par les médias publics.

En rappel, la HAAC est une institution indépendante, dont la mission est de garantir et d’assurer la liberté et la protection de la presse et des autres moyens de communication de masse. Elle veille au respect de la déontologie en matière d’information, de communication. Elle a aussi pour rôle d’accorder les autorisations d’installation et d’exploitation des chaines de radios diffusions sonores, de télévision, des agences de production et des vidéos clubs, etc. En période électorale, la HAAC veille à l’accès équitable des partis politiques et des regroupements de partis politiques ou associations aux moyens officiels d’information et de communication.

Alex TEYI

Politique

A lire dans Politique