Politique

Elections locales : L’ordre de passage des candidats sur les médias officiels est connu

Une phase du tirage au sort
Elections locales : L’ordre de passage des candidats sur les médias officiels est connu

La Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) a procédé, samedi 8 juin dernier, à son siège à Lomé, au tirage au sort de l’ordre de passage des candidats sur les médias officiels, dans le cadre de la campagne pour l’élection des conseillers municipaux du 30 juin prochain.

Après analyse des dispositions de l’article no O1/HAAC/19/P du 28 mai 2019 et en raison du caractère spécial des élections locales, l’instance de régulation des médias au Togo (HAAC) a dû réviser partiellement cet article. Elle a organisé, pour cela, une séance plénière, tenue samedi, avant la cérémonie de tirage au sort. L’opération de ce tirage au sort a été officiée par Me André Sama Botcho, huissier de justice, en présence des représentants des partis politiques, regroupements de partis et de candidats indépendants dont les listes ont été validées par la Cour suprême.

La nouvelle modification, introduite  à cet article, donne ainsi quitus aux partis politiques, regroupements de partis politiques ou listes de candidats indépendants ayant fait acte de candidature sur au moins la moitié (5O%) des 117 communes, à passer leurs messages et déclarations sur les médias officiels. Au regard de cette modification, le nombre de partis qui respectent la nouvelle disposition a été rehaussé à trois, au lieu d’un seul précédemment, lorsque la loi avait prévu 75% de quota. Ces formations politiques sont : le parti Union pour la République (UNIR), qui a fait acte de candidature dans 94 des 117 communes (82%), l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), dans 72 des 117 (63%), et la C14, dans 63 des 117 (55%).

Pendant la durée de la campagne, qui s’ouvrira le 17 juin prochain, il est accordé aux candidats de ces trois formations politiques 3 interventions à Radio-Lomé, à Radio-Kara et à la Télévision Togolaise (TVT). La durée des émissions radiodiffusées ou télévisées est fixée en application des critères définis à l’article 13 du présent arrêté, à savoir 3 interventions de 5 mn au maximum. Pour la publication des messages dans le quotidien national Togo-Presse, il leur est réservé également 3 publications d’une ½ page.

Les autres partis politiques et listes de candidats indépendants se situant en dessous de 50% sont reversés dans les médias ou radios locaux, à raison de 5 ou 6 radios désignées par région, y compris la Maritime, qui englobe Lomé commune, Agoè-Nyivé, Golfe et les autres préfectures.

A l’occasion, le président de la HAAC, M. Pitalounani Télou, a rappelé que cette mission, conférée à son institution pour effectuer ce tirage au sort, tire sa légitimité du Code électorale, en son article 75. Celui-ci dispose, en effet, que « tout candidat ou liste de candidats dispose, pour présenter son programme aux électeurs, d’un accès équitable aux moyens officiels d’information et de communication dans le respect des procédures et modalités déterminées par l’instance de régulation des médias ».

Du reste, le président de la HAAC a informé aux partis politiques, regroupements de partis politiques ou listes d’indépendants, plusieurs autres dispositions auxquelles ils sont assujettis, dans le cadre du processus de ces élections locales. Ces dispositions sont liées notamment aux délais du dépôt des programmes des manifestations de la campagne électorale, des enregistrements des messages dans les radios et télévisions indiquées, de même que des textes à publier dans Togo-Presse. « La HAAC compte sur la franche collaboration des différentes formations politiques et candidats indépendants pour la bonne réussite de la couverture médiatique de la campagne électorale », a-t-il lancé.

 

Martial Kokou KATAKA

Politique

A lire dans Politique